top of page

Nutrition 101

Abordons un sujet en vogue : La Nutrition.


Bon ça fait un moment que c est rendu très populaire, mais je pense bien que c’est partie pour rester plus longtemps que ma folie capillaire du moment !! Nous avons donc discuté avec une experte qui nous a guidé et éclairé sur certains points.




Sandrine Staco, membre de l’Ordre des diététistes nutritionnistes du Québec, est une Nutritionniste/ Diététiste passionnée évidemment par la nutrition mais avec la caractéristique particulière de faire la promotion d’une alimentation saine en respectant les coutumes alimentaires culturelles.


Premier arrêt, sa page Instagram : Thecolorfulnutrisionist



À travers ses réseaux, Sandrine veut sortir du lot et nous apprendre un autre volet de la nutrition que la pomme verte et le Kale. Étant une jeune femme noire, d’origine haïtienne et multilingue, elle voulait une page qui lui ressemble avec pour mission rejoindre le maximum de personne possible ou en un mot l’Inclusivité comme elle dit si bien. Ses post sont fait en Français, Anglais, Espagnol et Créole, rempli de couleurs et d’idées originales rassemblant culture et plates santés


La relation entre la nutrition et le bien-être physique et émotionnelle


Cette relation est justement ce qui est le plus souvent sous-estimé selon notre nutritionniste. Juste l’activité physique ou juste les bons nutriments ne suffisent pas pour être en bonne santé. On oublie souvent la facette identitaire qui est relié à notre facette émotionnelle. Le corps humain est un grand tout, et toutes les pièces doivent être en harmonie pour aider à son bon fonctionnement. Si je ne vais pas bien émotionnellement, je le sentirai physiquement et vice versa.


Par où commencer pour intégrer sa culture à son alimentation?


Mesdames Il n’y a pas de solution magique, il faut chercher, se renseigner et poser des questions, (particulièrement à la tante de la famille capable de te trouver une épice dont juste prononcer le nom te donne l’impression de faire partie d’un secret bien gardé), prendre le temps de bien scruter les étagères des épiceries, se renseigner aussi sur les alternatives pour les différentes recettes. Ça deviendra évidemment plus facile avec le temps parce qu’on s’habitue et qu’on découvre nos propres cavernes d’Ali Baba.


Les fameux suppléments de vitamines dans nos armoires


C’est avec un sourire (qui n’a pas entendu parlé du fameux B12 ou autres) que Sandrine me confirme qu’a part la vitamine D, lorsqu’ on vit dans un pays froid avec du soleil juste 6 mois dans l’année 😊, il n’est pas nécessaire d’avoir des suppléments à moins d’avoir une carence. Évidemment chaque cas est unique et il est toujours mieux de consulter un professionnel (Pas google svp). Les vitamines étant très accessible, c’est assez facile de tomber dans l’excès.


Comment commencer à s’intéresser de plus près à notre nutrition


Thecolorfulnutrionist nous conseille de voir à deux points importants avant d’entamer le processus si cela ne fait déjà pas partie de nos habitudes.

1) Ne pas le faire complètement seule. Il est toujours mieux d’aller voir un expert qualifié (dans notre cas Nutritionniste/Diététiste) que ça soit pour un diagnostic, une analyse, juste pour commencer le processus ou le faire ensemble

2) Se laisser le temps, être réaliste. Il n’y a pas de diète miracle sur une semaine, en tout cas pas pour du long terme, c’est assez cliché, mais totalement véridique.


C’est un sujet sur lequel on pourrait discuter pendant des heures. Ceci est donc juste un survol sur certains points.


Bon, moi je m’en faire mon épicerie avec les yeux d’Hercule Poirot, mais vous pouvez en apprendre davantage sur le travail de Sandrine Staco en visitant son site sandrinestaco.com ou sa page Instagram thecolorfulnutritionist.


- Fabiola Dorvil




Comentarios


bottom of page